5 astuces pour faire un bon smoothie

Depuis un certain temps, les bars de nos villes se sont remplis dune boisson qui a pris une placeimportante dans nos goûters. Nous parlons du “smoothie”, le milk-shake glacé à base de fruits. L’açaí est un élément parfait pour l’élaboration de ce type de milk-shake puisqu’il est habituellement commmercialisé glacé.

Faire un smoothie daçai est plus facile qu’il n’y paraît. Pour un résultat optimal, nous vous proposons une série d’astuces pour élaborer le milk-shake glacé parfait qui étanchera notre soif durant les chaudes nuits d’été.

1.       Toujours congeler le fruit

Peu importe le type de fruit, le principe de base et fondamental est qu’il soit congelé. Bien entendu, utilise le même type de produit que tu consommerais de façon naturelle. On connaît l’habitude de congeler un fruit périmé pour lui donner une “seconde chance”. De saison ou congelé, le fruit doit être maintenu dansun état optimal.

2.       Mélanger avec bon sens

On doit respecter un certain ordre lorsque l’on combine différents types de fruits. Élaborer ton smoothie en mélangeant tout ce que tu as dans ton frigo sans réfléchir pourrais facilement tourner au cauchemar. Le mieux: peu de produits mais bien sélectionnés.

3.       Oser

Ce n’est pas faire aveu de faiblesse que d’être courtois. Ce n’est pas parce que nous combinons différents types de fruits avec précaution que nous allons pour autant arrêter de chercher de nouvelles saveurs pour nos milk-shakes. Parfois, une touche de légume peut suffir à donner un goût incroyable à notre création.

4.       Lait damandes

Un classique pour réussir ses goûters. Une fois que tu auras essayé un milk-shake avec ce type de lait, tu pourras difficilement t’en passer lors de tes nouveaux mélanges.

5.       Consistance liquide

Et sans doute le plus important: la consistance du smoothie. Nous ne faisons pas une bouillie. Nous voulons un milk-shake glacé, très froid, mais buvable à tout moment. Nous ne voulons pas non plus d’un jus trop liquide. Joue avec le lait jusqu’à obtenir la consistance parfaite.

Belém, la Jaén de Brasil